Rosa lit, Rose a lu… Rose salue les éventuels égarés qui s’arrêteraient ici.

Ici ? Où ?

La Terre de Rose est une planète assez généreuse, pleine d’arbres à livres. Rose, un peu plus innocemment qu’Eve, tend la main vers l’un d’eux. La plupart du temps, il s’agit d’un ouvrage patiné par le temps. Mais parfois elle ignore l’éclat de ces beaux fruits sombres et s’empare d’un roman tout frais, tout vert, qui craque un peu sous la dent.

« Mange moi » est-il écrit sur la 4e de couverture. Rose ouvre le précieux réceptacle et son visage se met immédiatement à se décomposer, se recomposer, s’atrophier, s’embellir, cependant que le paysage alentour se transforme en salon parisien ou en terrier de lapin.

Mais bon. C’est pas le Paradis, non plus. C’est qu’il lui arrive d’avoir d’autres serpents à fouetter. Parfois des ouvrages passent à sa portée et susurrent à son oreille quelques phrases tentatrices. Elle se retourne, essaie de les saisir… Mais non, ils se dérobent… Une mer de pages se déroule à ses pieds, et quand elle se baisse pour y plonger la main, une vague les entraîne hors de sa portée, l’abandonnant à la réalité, devant l’évier de la cuisine. « La vaisselle est triste, hélas, et j’ai pas lu tous les livres.» soupire-t-elle.

Les fruits vraiment succulents qu’elle a ramassés, Rose a décidé d’en retrouver la saveur. Elle prend des ciseaux et se confectionne une grande guirlande, et maintenant il est temps de découper le ruban et de mettre fin à cette inauguration.