Longtemps j’ai vécu près du cimetière. Je n'y rentrais jamais, mais j'en faisais le tour. A vélo, avec ma sœur, le mercredi après-midi.

Dans ma nouvelle ville, j’ai d’abord habité près du fleuve, puis je me suis retrouvée dans une rue en pente : juste en-dessous du grand cimetière.

La promenade à vélo autour serait crevante, tant la pente est rude.

Ce samedi, comme c’était les journées du patrimoine, j'ai passé la porte.

Le charme de la visite tenait d’abord au conférencier et à son épouse. La parole avait manifestement été laissée à l’époux, mais la dame ne voulait pas être en reste, et, plus Hermione G. que nature, elle n’hésitait pas à l'interrompre immédiatement en cas d’inexactitude ; finalement elle entreprit de scinder le groupe des visiteurs en deux, attirant leur attention sur tel ou tel détail, comme emportée par son élan pédagogique.

La sépulture ayant toujours été pour les descendants une façon d’exhiber puissance et fortune, je me suis promenée au milieu de grandes chapelles imitant gaillardement qui le style gothique, qui l’architecture renaissance, qui les temples grecs. Comme tout grand cimetière, mon cimetière abrite les gloires locales et quelques illuminés, comme ce professeur de sténographie dont l’épitaphe est composée… en sténo.

cimeti_re

Ce même week-end, je suis retournée sur les bords du fleuve, où se tenait comme chaque année un grand déballage de livres. Au milieu du fouillis, j’ai repéré quelques noms qui s’invitent régulièrement sur les blogs de lecture. Quand j’ai eu deux sacs de livres (pour la modique somme de trois euros cinquante), j’ai décidé de ne laisser aucune chance aux stands suivants et de rentrer au plus vite chez moi avec mon butin, que voilà :

DSCN1187

NB : tant qu'on parle de cimetières et de vieux livres, voici une des scènes qui m'ont le plus épouvantée quand j'étais petite (avec le clip de "Thriller" que je ne regardais que d'un seul oeil à demi clos) : alors que Tom Sawyer et peut-être même Huckleberry Finn se baladent au cimetière de nuit, ils surprennent Joe l'Indien et d'autres méchants en train de déterrer un cadavre et, pire encore, Joe l'Indien tue l'un de ses complices ! Comment faire sereinement le tour du cimetière à vélo, après ça... Il y a une scène de cimetière (avec rituel magique, je crois) dans le film de Clint Eastwood Minuit dans le jardin du Bien et du Mal et j'ai retrouvé le frisson de mon enfance, juste un peu moins terrible, avec le temps.