Pour finir sur les animaux féroces imaginaires collectés par Vanessa, voici certains de ceux que j'ai croisés dans les jardins italiens, domptés, domestiqués, pétrifiés.

 

A Tivoli, un exotique crocodile de pierre ouvre sa gueule sur la rive d'un fleuve égyptien reconstitué. Inoffensif. Ce n'est pas lui qui a englouti Antinoüs, le favori d'Hadrien, mais le fleuve, dans lequel le jeune homme s'est jeté. L'empereur reproduit en miniature, dans le parc de sa villa, le lieu où le temps s'est arrêté et où son amant est devenu un dieu. 

DSCN1703

Sur une église romaine, le crocodile s'est transformé en dragon à la peau bosselée.
DSCN1754

Dans les jardins, les animaux même féroces ne sont là que pour égayer une fontaine, surprendre par leur apparition dans une nature bien ordonnée. Ferments de vie, mais étrangement figés dans leur activité ininterrompue.
DSCN1653

DSCN1654