Je pensais aux détritus, au plastique qui claquait dans les branches, au littoral de curieux objets accrochés le long de la clôture, et je fermai à demi les yeux pour imaginer que c'était l'endroit où tout ce que j'avais perdu depuis mon enfance s'était échoué...

DSCN2614

Rome, le long du Tibre.
Une dédicace aux lecteurs d'Auprès de moi toujours, lu il y a un an maintenant, relu, et toujours bien vivant dans ma mémoire.