28 novembre 2010

***

Des livres ? j’ai lu du court, de la nouvelle conclue avant de s’endormir ou dans la vapeur d’un thé. Des nouvelles grappillées de Maupassant. Je me suis rendue compte que je n’avais jamais lu Boule de suif, cette nouvelle hautement savoureuse où l’on partage des victuailles dans une diligence retardée par la neige (puis par les ordres d’un Prussien qui veut que la courtisane Boule de Suif lui cède, et-c’est-comme-ça). Un peu trop primairement anti-bourgeois (quels personnages détestables, les voyageurs qui se pourlèchent les babines... [Lire la suite]

22 juillet 2010

Nouvelles ¤

Elles sont loin, déjà, les journées de juin passées à essayer de dominer la toux du début d’été, tout en écoutant des réponses surprenantes (« J’aime particulièrement Les Chats de Baudelaire, la première version. Parce que la description me rappelle le chat de mon enfance. »). J’avais toujours l’impression d’arriver la dernière et d’être seule à traverser le grand parc discrètement hanté par des chats, justement, croisés au détour de bosquets ou surgissant de dessous une voiture, jusqu’à une salle où une main bienveillante avait... [Lire la suite]
28 juin 2010

À l’ombre des tours m…

Ce fut un concours de circonstances. Je commençai la lecture d’À l’ombre des tours mortes d’Art Spiegelman le matin où je devais rendre le volume à la bibliothèque. Il était très tôt, je toussais, c’était sûr je n’allais pas me rendormir, il faisait sombre mais j’avais vraiment la flemme d’ouvrir les volets, alors je commençai par les planches et non par la double page de témoignage. Le célèbre auteur de Maus raconte, avec la force qu’il déployait dans sa BD sur les camps, le jour de l’attaque aérienne contre le World Trade Center. À... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 16:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juin 2010

Un an

Un curieux Echenoz (un auteur que je n’avais jamais lu) : Un an raconte l’errance de Victoire, de Paris qu’elle quitte en février à Paris qu’elle rejoint en stop presqu’un an après. Entretemps, elle a perdu son argent et découvert le quotidien des exclus de la société. Curieux roman par ses personnages : Victoire s’en va, sous le coup d’une culpabilité vague (elle s’est réveillée aux côtés de Félix mort, et ne peut s’expliquer ce qui lui est arrivé), et porte un prénom bien étrange pour une héroïne qui sombre ; le roman est... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 19:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2010

Tes parents, si ça tombe…

Il était dans une caisse de livres, un matin pluvieux ; les bouquins et les fripes de la foire à tout ont l’air plus désolé sous le ciel gris. Il y avait aussi des nouvelles de Carver. L’un des garçons a dit que les livres se vendaient par trois (pour une misère), alors je me suis penchée à nouveau sur le carton et j’ai hésité ; j’ai fini par prendre un Steinbeck.Je sais que Patoumi aime beaucoup Hervé Guibert. Vous vous rappelez cet ange blond dont on voyait beaucoup la photo en devanture des librairies dans les années 90 ? (dans mes... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 12:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mai 2010

La saveur de la jalousie

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 17:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mai 2010

Conte philosophique à l’usage de notre siècle

Voilà ce qu’il faut accepter de croire, pour se plonger dans La flèche du temps de Martin Amis : soit un « esprit », distinct d’un corps et d’une sensibilité, ceux d’un certain Tod Friendly, qui émerge et va suivre l’existence de Tod à rebours, de l’agonie à la naissance ; une existence dont le mystère se révèle peu à peu, au fil des changements d’identité de Tod, au fil d’un périple qui d’Amérique nous mènera au Portugal, en Italie puis en Allemagne en passant par Auschwitz. Autant dire qu’au début j’étais dubitative, le dispositif... [Lire la suite]
19 mai 2010

Une âme torturée (Sylvia Plath)

Outre un bouquin en espagnol sur Don Quichotte (avec des images, pour essayer de lire un peu la langue tout en me cultivant sur le héros de la Mancha), j’ai ramené de Madrid un recueil de poèmes de Sylvia Plath trouvé dans la belle librairie du musée Reina Sofia, musée que j’ai trouvé un peu froid (mis à part quelques visages expressifs alignés dans un couloir, quelques collages surréalistes et un tableau représentant une vitrine de couturier). J’avais besoin d’un peu de vie et les mots étranges de la poétesse m’ont ragaillardie comme... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 18:48 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mai 2010

Ishiguro (4 ever)

En rentrant de Madrid, j’ai vite cherché une carte d’Angleterre : je voulais me faire une idée du voyage automobile du majordome Stevens, le héros des Vestiges du jour. Car c’est fait : j’ai lu (dans l’avion encore) le roman le plus célèbre de Kazuo Ishiguro, adapté par James Ivory avec Anthony Hopkins et Emma Thompson (ce qui m’avait fait imaginer Ishiguro comme un auteur ancien, genre début du siècle, une sorte d’ami de Forster – j’en parle, parce que je viens aussi de lire Forster, dans un grand assaut de lutte contre l’ignorance... [Lire la suite]
16 avril 2010

Enquête vite expédiée

Le début de Contre-enquête sur la mort d’Emma Bovary (Philippe Doumenc l’a tuer) commence de façon abominable : par une sorte de « previously on Madame Bovary » (la semaine dernière madame Bovary a été repoussée par tous et est menacée par le cruel Lheureux ; que va-t-elle devenir… ) mâtinée de « cinq dernières minutes » rapport aux policiers pépères qui apparaissent, chargés d’une enquête abracadabrante (aucune trace de meurtre sur la divine Emma, mais puisqu’elle présente quelques ecchymoses et qu’elle a beuglé « assassinée »... [Lire la suite]