07 novembre 2009

La chute d’un mur

Alors que mes souvenirs berlinois étaient revivifiés par les super billets de Vanessa et les reportages sur la chute du Mur, alors que j’hésitais à me plonger dans un roman en VO de Thomas Brussig offert par **D** (tout en sachant que mon enthousiasme allait s’affaiblir au fil des pages semi-comprises et lues à une vitesse neurasthénique), je reçus grâce à Babélio et aux éditions des Allusifs un roman d’Iris Hanika, Une fois Deux (Treffen sich zwei), se déroulant à Berlin et bénéficiant de surcroît de l’attrait d’une traduction... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 18:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 novembre 2009

Spooky enough

J’aurais pu regarder encore une fois Ceux qui m’aiment prendront le train, le long plan survolant le plus grand cimetière de France, la grisaille du trou qui réveille la pulsion de vie chez les endeuillés, les chaussures qu’on essaye à la fin, le bel ange déchu (qu’est-ce qu’est devenu cet acteur ?), Pascal Greggory découvert dans La reine Margot.J’aurais pu me promener dans le cimetière au-dessus de chez moi, passer des coquettes bâtisses aux stèles renversées, fissurées par le temps, regagnées par la végétation (en me rappelant de... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 23:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 octobre 2009

« Je suis la maladie d’un mort »

J’appris que Chloé Delaume avait écrit un court « rapport sur Boris Vian », intitulé (de façon un peu moins virtuose que d’habitude) Les Juins ont tous la même peau (référence au mois de la mort de Vian et du crime familial auquel assista la romancière). On se rappelle peut-être que l’an dernier j’avais relu l’Ecume des jours et y avais retrouvé un peu des rêves et des angoisses de l’adolescente que j’étais lors de ma première lecture. Or c’est à ce roman que l’écrivain doit son prénom de fille-nénuphar. Comme beaucoup de lecteurs de... [Lire la suite]
16 octobre 2009

Tombeau, place vacante

Patoumi ne pouvait être de mauvais conseil. C’est à cause de son billet (et à cause de celui de Samantdi, auteure d’un blog très attachant que je lis en secret - depuis une éternité) que j’ai lu pour la première fois Chloé Delaume : J’habite dans la télévision.Et voilà que je tombe, au détour d’un rayon de ma bibliothèque-chapelle, sur Dans ma maison sous terre, le dernier roman d’elle, un conte noir où une fille (sombrement accompagnée de Théophile) déambule entre des tombes, piochant sa propre histoire dans ces lits de cadavres. Une... [Lire la suite]
04 octobre 2009

Les cœurs en bois tendre

Curieux comme après les vampires végétaux en manga, je tombe sur ce roman coréen dans lequel les personnages rêvent qu’ils sont changés en arbre et entretiennent avec les plantes des relations pleines de tendresse et de compréhension. La vie rêvée des plantes de Lee Seung-U raconte la recomposition d’une famille, invisiblement disloquée par deux drames : le premier secret appartient à la génération des parents, et sera révélé au héros, étudiant raté, fils fugueur qui s’est reconverti en détective privé, par l’intermédiaire d’un... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 12:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 septembre 2009

Odyssée sans espoir

Au Masque et la Plume, il y a quelques semaines, j’ai entendu des lettres d’auditeurs qui se plaignaient qu’on faisait tout un flan de La Route de McCarthy, alors que ce bouquin n’était pas le meilleur de l’auteur et qu’on s’y ennuyait beaucoup. Je me suis demandé si ces lecteurs blasés avaient dépassé la première cinquantaine de pages. Parce que moi aussi j’avais un peu peur de m’ennuyer : une route, un père, son fils, il faut trouver à manger, trouver où dormir et éviter les hommes. Programme austère. Mais pas sec pour autant :... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 07:18 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 août 2009

Concours de beauté masculine (aux cimes maudites)

D’Ismaïl Kadaré, j’avais envie de lire Le palais des rêves, mais c’est un recueil de nouvelles nommé  Concours de beauté masculine que je trouvai à la bibliothèque. Ce titre intriguant eut pour premier effet de m’attirer des confidences masculines à l’arrêt de bus, m’empêchant le temps du trajet de découvrir le fin mot de la nouvelle. L’effet d’étrangeté se poursuivit à mesure que j’avançais dans l’œuvre, car Kadaré y met en scène l’Albanie des années 30 dans une atmosphère de conte noir. On apprend en effet qu’un concours de... [Lire la suite]
21 août 2009

Vous défiliez… et bien chantez maintenant !

Lily Love Peacock ne trouve aucune saveur à sa vie de mannequin, à ses voyages autour du monde, à sa romance avec un garçon superficiel. Elle rencontre Ruby, une coiffeuse qui joue dans un groupe de rock. Elle se retrouve grâce au chant, et accessoirement en renouant avec ses racines familiales à la mort de son père (installé en Afrique où Lily a passé son enfance).La BD de Fred Bernard ne manque pas de générosité (la création, l’art contre la stérilité des images de papier glacé, l’amitié et l’amour contre la solitude du monde... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 août 2009

L’anti-Twilight (Eté et science-fiction – 4)

Je ne suis pas sûre que Robert Silverberg serait très satisfait de mon titre, mais en lisant sa novella Né avec les morts, je n’ai pu m’empêcher d’établir quelques comparaisons avec la saga de Stephenie Meyer.Jugez plutôt : Jorge Klein a perdu son épouse Sibylle depuis quelques années lorsqu’il apprend qu’elle est en route pour Zanzibar, archipel au large de la Tanzanie sur l’histoire duquel Sibylle écrivait sa thèse lorsqu’elle a été fauchée par la mort. Que les choses soient claires : il n’y a pas eu méprise et Sibylle est bien... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 août 2009

Elle était la reine de Montparnasse…

… et elle y a côtoyé les plus grands, Kisling, Foujita, Man Ray, Desnos ou Jean Cocteau. Elle fut leur modèle, leur muse, leur maîtresse. Elle était gaie (alors que son enfance la prédestinait à une existence terne d’enfant bâtard). Mais après le succès, la chute.Le nom de Kiki de Montparnasse reste associé pour moi à une chanson de Juliette, Rimes féminines, dans laquelle elle fait la liste des femmes en lesquelles elle souhaiterait être réincarnée, si d’aventure elle pouvait choisir. La liste est longue, certains noms me sont restés... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,