02 avril 2009

Règlement de comptes à San Francisco

J’aime Gus Van Sant. Il m’a d’abord agacée (sa façon de jouer avec les stéréotypes adolescents dans Elephant) ; mais Paranoïd Park et Last Days m’ont complètement subjuguée.Harvey Milk étant le récit des huit dernières années de vie, d’amour et de lutte d’un activiste de la cause gay dans l’Amérique puritaine des années 70, le cinéaste y est plus bavard et joue cette fois avec les scènes obligées de ce genre cinématographique : naissance de la vocation, popularité croissante, malheurs domestiques contre succès politique, meetings,... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mars 2009

Retrouver Norfolk

Je pensais aux détritus, au plastique qui claquait dans les branches, au littoral de curieux objets accrochés le long de la clôture, et je fermai à demi les yeux pour imaginer que c'était l'endroit où tout ce que j'avais perdu depuis mon enfance s'était échoué...Rome, le long du Tibre.Une dédicace aux lecteurs d'Auprès de moi toujours, lu il y a un an maintenant, relu, et toujours bien vivant dans ma mémoire.
Posté par rose_a_lu à 08:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2009

Organisez un souper canaille - repas dominical 30

Imaginez que vous vivez au XIXe siècle, sous le second Empire. Votre mari, plus âgé que vous (et assez mal fait de sa personne, même s’il faut lui reconnaître une certaine énergie – cet homme est une volonté) est un spéculateur qui brasse des millions, et vous passez votre temps en promenades, visites chez le couturier à imaginer la robe la plus originale (autant dire souvent la plus indécente), et commérages avec vos amies du couvent (comme cette époque vous semble lointaine !).D’abord enivrée par vos succès, vous commencez à... [Lire la suite]
23 mars 2009

Je ne vous ferai pas une conférence...*

Nous croyions être en avance, mais fait étrange,  il n’y avait personne dans le hall du théâtre des Arts, que des jeunes gens en noir. Le spectacle avait commencé vingt minutes plus tôt. Les jeunes gens austères nous accompagnèrent avec force excuses et recommandations tout au fond du deuxième balcon, et nous entrâmes sous les applaudissements, tandis qu’Olivier Saladin quittait la scène envahie de paperasses, où il venait de lire quelques lettres d’Erik Satie. La musique de Satie, interprétée par Alexandre Tharaud, s’éleva sans... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mars 2009

L’infâme prêtre d’Isis et le volcan (sous la cendre de Pompéi – 3)

Il semble que le sanctuaire d’Isis retrouvé à Pompéi ait fasciné les visiteurs des XVIIIe et XIXe siècles : Mozart s’en inspire pour le décor de la flûte enchantée, Nerval lui consacre une nouvelle dans laquelle il rend compte du culte à la déesse et raconte sa visite à Pompéi, qu’il ne voulait pas voir gâchée, lui, par la compagnie pédante d’un « cicerone ». Dans « Les derniers jours de Pompéi » d’Edward Bulwer-Lytton, la perspective est tout autre : le prêtre d’Isis, Arbacès, est le grand méchant, celui qui initie à d’inquiétantes... [Lire la suite]
19 mars 2009

Les paroles fantômes (sous la cendre de Pompéi – 2)

Il y a ceux qui prennent des notes sur les murs (olives préparées le…), ceux qui affichent en rouge sur fond blanc leurs choix politiques (votez pour lui, il fait du bon pain !),ceux qui se vantent d’avoir une copine plus belle que la Joconde (ou assimilée !),ceux qui philosophent au comptoir (tu es mort, tu es une bille),ceux qui déplorent l’éphémérité des choses, la vie perpétuellement chamboulée comme la lune changeante, ceux qui insultent (I. gros nul), ceux qui chantent l’ivresse (nous sommes des outres),ou la vie du corps (j’ai... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2009

Et n’oubliez pas de répertorier tous les descendants de Chilpéric Ier

Quand j’étais petite fille, je me souviens avoir eu accès à la bibliothèque de la classe supérieure, que l’institutrice avait alimentée avec sa propre collection de bibliothèques vertes. S’y trouvaient un ou deux volumes d’une série maintenant oubliée : le carré d’as, quatre filles qui démêlaient de sombres histoires. Evidemment, j’ai tout oublié de l’intrigue, mais je me souviens que l’un des volumes m’avait accompagnée pendant des vacances normandes dans un maison assez glaciale et que tout cela se passait à l’ombre d’un château... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 07:43 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 mars 2009

La morte amoureuse (sous la cendre de Pompéi - 1)

De nos jours, on ne se promène dans les rues de Pompéi que dans la journée. Et parfois, on a envie de commander quelques olives et un petit pain à l’huile au comptoir d’un thermopolium, ou de se reposer à l’abri du soleil dans un jardin somptueusement décoré… il semble que le cours du temps s’inverse, et que des voix sans visage chuchotent en latin derrière les colonnes.Alors imaginez ce que ce doit être de nuit…Car au XIXe siècle, les jeunes romantiques qui faisaient le voyage d’Italie rejoignaient Pompéi en train puis se logeaient... [Lire la suite]
08 mars 2009

Steampunk heroes

Si le Réveil du Zelphire de Karim Friha se déroule dans un pays imaginaire, à une époque indéfinie, force est de constater que la ville d’Algarante ressemble beaucoup aux capitales européennes du XIXe siècle. Ajoutons à cela un orphelinat digne des romans de Dickens, un scientifique aventurier qui pilote un engin volant et qui emprunte bien des traits aux savants fous à la Frankenstein (d’ailleurs il y a plein de morts qui se réveillent dans cette histoire…), et on se sentira plongé dans une atmosphère par trop « steampunk ».... [Lire la suite]
06 mars 2009

Faire et défaire c’est toujours travailler - au théâtre cette semaine

Un atelier, juste après la guerre. Simone y entre comme « finisseuse ».Il y a Gisèle et ses chansons sentimentales, « ah bien sûr, c’est pas swing, c’est pas zazou… » « T’as qu’à les chanter toi tes conneries d’agitée, au lieu de laisser chanter les autres, c’est facile de se moquer ».Marie la bien nommée à laquelle on offre un cadeau de mariage, et c’est les « grandes eaux ».Madame Laurence « mon mari est fonctionnaire, parfaitement et j’en suis fière ! ».Mimi la grande gueule, la mauvaise langue, la gouailleuse « Toi t’occupe pas du... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 10:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,