23 novembre 2007

Tee-Tee et les autres

Quand je ne vais pas au film coréen, il vient à moi !Dans ma ville vient de s’achever un festival proposant une quinzaine de films originaires du pays du matin calme. C’est à cette occasion que j’ai vu un film inédit en France (mais disponible en DVD) : Take care of my cat.(J’ai aussi appris à cette occasion qu’il était possible de suivre des cours de coréen pas loin de chez moi ! hélas, à un horaire où je ne suis pas disponible…)Mais revenons à nos chats de gouttière. Ce film avait a priori tout pour me plaire : -il raconte la vie... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2007

Un secret ?

Je suis sûre que j’étais la dernière à apprendre le secret de famille révélé par Philippe Grimbert dans le livre du même nom. (Cependant au cas où vous ne sauriez toujours pas, je ne serai pas commère, je ne vous dirai rien… mais, pfiou, quel secret, dites donc !… non, je ne vous dirai rien…) Le livre venant d’être adapté par Claude Miller, nous étions nombreux à nous presser devant mon petit cinéma pour percer ce mystère.*Ce film n’étant pas coréen, je ne vous en parlerai pas longuement.*J’ai pourtant beaucoup aimé le début, un plan... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 12:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2007

Western dominical

Dans ma ville souffle depuis le mois de septembre un vent d’épopée américaine. Si on pousse les portes du musée, c’est le Wild West Show : portraits d’Indiens parés de leurs plus belles plumes, tableau de notre envoyé spécial à la cour de Louis-Philippe montrant le roi et la reine assistant à une démonstration de danseurs Iowa, plans panoramiques des paradis découverts au fur et à mesure de la conquête de l’Ouest, charges de bisons, scènes de saloon, signaux de fumée… Le musée de la ville accueille pour quelques temps encore une... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 23:23 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2007

Café amer

Samedi dernier tombait dans ma boîte à lettres un petit livre  à bandeau rouge, avec la photo de l’auteur (une jeune femme avenante), et un titre qui annonçait des frissons : Court, noir, sans sucre. La métaphore caféinée fait d’Emmanuelle Urien une sorte d’héritière d’Annie Saumont, grande prêtresse de la nouvelle, dont l’un des recueils s’appelait déjà Noir, comme d’habitude. Comme elle, la jeune femme souriante du bandeau rouge ne recule pas devant des situations brutales ou sordides (morts, violences, deuils, désespoir dans... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 16:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2007

Un tout petit peu de soleil

Après notre balade exotique sur les « photoquais » parisiens, *D*, connaissant mon penchant pour le cinéma asiatique (et mon snobisme), m’avoua qu’un film coréen de 2h22 passait le soir même dans son « petit cinéma » à elle. Je ne pouvais pas rater ça. A peine revenue des envols photographiques vers l’Iran, le Congo ou le Pérou, je me rendis donc dans un autre « cinéma de quartier », plus luxueux que le mien, où j’obtins un franc succès en demandant où se trouvait la salle (il est bien connu qu’un « cinéma de quartier » n’en comporte... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2007

Une longue consultation

Voilà un livre qu’il faudrait lire d’une traite. Mes mauvaises pensées de Nina Bouraoui prend la forme d’une longue consultation chez le psychanalyste, c’est un flux de paroles sans chapitres ni paragraphes, les phrases sont longues, les épisodes, les années s’entremêlent… On est happé et aussi perdu, avant que ne se mettent en place les grandes lignes du livre.La narratrice vient confier sa peur de se montrer violente avec ceux qu’elle aime, elle qu’on juge si tendre. A plusieurs reprises revient l’impression d’étouffer – crises... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 10:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2007

Deçà, delà, pareil à la feuille morte

… Je reviens de mon escapade parisienne et automnale. Mon premier réflexe quand j’arrive à Paris, c’est de me précipiter chez G*bert. Certes, je fréquente les bouquinistes de ma ville, il y en a même un que j’aime beaucoup, mais ma visite au GJ est toute différente. Il m’arrive d’y flâner sans idée précise, survolant les rayons en attendant de me laisser tenter par un nom, une quatrième de couverture, sûre d’être confrontée à d’innombrables sollicitations… C’est ainsi que la dernière fois j’ai ramené les Pérégrinations d’une... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 22:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
04 novembre 2007

Les seins de Sainte Agathe

Repas dominical...Connaissez-vous cette sainte sicilienne ?Agathe, malheureuse jeune fille chrétienne de Catane, dut affronter bien des tourments parce qu’elle refusait d’honorer les dieux païens et se refusait par la même occasion à l’un des notables de la ville. Le trait le plus horrible de son martyre, celui qui la caractérise sur les retables et les tableaux, c’est qu’un esprit pervers imagina pour son supplice de lui arracher les seins. (détail du Retable de saint Jean-Baptiste, Jacques Durandi)Elle est donc représentée... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 15:06 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2007

Rhénane d'automne

C'est aujourd'hui le jour des Morts, alors partons en procession avec Guillaume Apollinaire, quelque part en Rhénanie ; le cortège n'est pas triste, on pleure un peu, mais on joue aussi et on regarde autour de soi avec curiosité. Il y a des enfants, des vieilles femmes, des animaux indociles. Et beaucoup de feuilles mortes, pour inviter à la mélancolie et au souvenir des amours défuntes. À Toussaint-Luca.     Les enfants des morts vont jouer    Dans le cimetière    Martin Gertrude Hans et... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 octobre 2007

Temple de la consommation

Attention : petit repas dominical de milieu de semaine… Avant de nous attabler, je vous propose une balade au milieu des étals colorés des maraîchers, fromagers et autres commerçants, histoire de nous ouvrir l’appétit. Mais comme c’est Zola qui m’accompagne, il vous faudra garder l’estomac bien accroché… La nourriture joue souvent un rôle dans les romans de Zola, que les personnages en manquent, ou qu’elle s’exhibe avec une abondance obscène : ce qui est le cas dans Le Ventre de Paris, volume qui se déroule dans les grandes... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 17:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,