27 août 2009

Girl wrapped in plastic and lost souls (Eté et science-fiction – 6)

L’été s’achève et avec lui le visionnage d’une ancienne série qui m’a tenue en haleine pendant l’été -  interrompue pendant les vacances, reprise, interrompue à nouveau au gré de diverses visites, regardée au fil des jours, tranquillement, malgré le suspense, en savourant les questions qu’elle éveillait. Revoir Twin Peaks, dont j’avais suivi certains épisodes quand j’étais adolescente, c’était un peu comme plonger dans un passé dont j’avais oublié toute la saveur. A l’époque, je m’intéressais aux intrigues des teenagers – et... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 13:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2009

Woody et les robots (Eté et science-fiction - 5)

Et si  les engrais devenaient tellement puissants qu’ils permettaient de ne cultiver qu’un seul gros légume (ou fruit) au lieu de toute une récolte ? Et si on pouvait être assommé par une fraise ? Et si les savants manquaient à ce point de sens de l’humour qu’ils se cassent les dents sur l’utilité d’un dentier sauteur de jadis ? Et si l’humanité n’arrivait plus à faire l’amour qu’en s’enfermant dans une sorte de cabine de douche orgasmatique ? Et si elle avait besoin d’un leader charismatique au point de se soumettre à la... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 14:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 août 2009

Harlequinades (deuxième) - De la mythologie infernale et de l’insularité grecque dans la littérature romantique

Le hasard des vacances me plaça devant un étal de Harlequins vintage, au sein duquel mon regard accrocha un titre qui n’aurait pas déparé la liste des épisodes d’Ulysse 31 : La vengeance de Hadès, d’Anne Hampson. Il s’agissait d’une réécriture Harlequin du mythe de l’enlèvement de Perséphone par Hadès. Ma curiosité scientifique s’éveilla. Puisque les livres se vendaient par lot de cinq (pour un prix ridicule), d’autres œuvres à sujet plus ou moins grec ou plus au moins mythologique rejoignirent le premier volume, afin de former un... [Lire la suite]
21 août 2009

Vous défiliez… et bien chantez maintenant !

Lily Love Peacock ne trouve aucune saveur à sa vie de mannequin, à ses voyages autour du monde, à sa romance avec un garçon superficiel. Elle rencontre Ruby, une coiffeuse qui joue dans un groupe de rock. Elle se retrouve grâce au chant, et accessoirement en renouant avec ses racines familiales à la mort de son père (installé en Afrique où Lily a passé son enfance).La BD de Fred Bernard ne manque pas de générosité (la création, l’art contre la stérilité des images de papier glacé, l’amitié et l’amour contre la solitude du monde... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 août 2009

Harlequinades 2009 - l'héritière et l'ex-délinquant (milliardaire)

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 15:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 août 2009

« Hé, des écrivains ! bombardons ces sacs de merde imbus d’eux-mêmes… »

Attention, excellent roman graphique ! … ça commence par des adolescents campagnards qui bombardent une voiture… avec des œufs. A l’intérieur, Beth, la gérante d’une « retraite pour écrivains », et Glen Larson, venu écrire au calme son grand œuvre, qui commence à plastronner en regrettant l’absence d’intention de ces gamineries. Relisez mon titre : voilà ce que les voyous auraient dû se dire… et voilà exactement ce que va faire Posy Simmonds dans Tamara Drewe !Inspiré d’un roman de Thomas Hardy (Loin de la foule déchaînée), ce roman... [Lire la suite]

08 août 2009

L’anti-Twilight (Eté et science-fiction – 4)

Je ne suis pas sûre que Robert Silverberg serait très satisfait de mon titre, mais en lisant sa novella Né avec les morts, je n’ai pu m’empêcher d’établir quelques comparaisons avec la saga de Stephenie Meyer.Jugez plutôt : Jorge Klein a perdu son épouse Sibylle depuis quelques années lorsqu’il apprend qu’elle est en route pour Zanzibar, archipel au large de la Tanzanie sur l’histoire duquel Sibylle écrivait sa thèse lorsqu’elle a été fauchée par la mort. Que les choses soient claires : il n’y a pas eu méprise et Sibylle est bien... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 août 2009

Elle était la reine de Montparnasse…

… et elle y a côtoyé les plus grands, Kisling, Foujita, Man Ray, Desnos ou Jean Cocteau. Elle fut leur modèle, leur muse, leur maîtresse. Elle était gaie (alors que son enfance la prédestinait à une existence terne d’enfant bâtard). Mais après le succès, la chute.Le nom de Kiki de Montparnasse reste associé pour moi à une chanson de Juliette, Rimes féminines, dans laquelle elle fait la liste des femmes en lesquelles elle souhaiterait être réincarnée, si d’aventure elle pouvait choisir. La liste est longue, certains noms me sont restés... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 août 2009

Au pays de la reine aux cheveux d’ambre et du roi-éléphant (Eté en science-fiction - 3)

Donné pour le tome II du « Cycle du Latium » après le si poétique Phénix Vert, Le peuple de la mer est en fait une publication posthume de Thomas Burnett Swann, rattaché tardivement aux autres romans de l’auteur inspirés de L’Enéide de Virgile et des mythes de fondation de Rome.Ceci explique sans doute qu’après l’installation d’Enée et d’Ascagne dans le Latium (tome précédent), le récit revienne en arrière pour conter la rencontre tragique de la reine de Carthage, Didon, et du héros troyen. Et aussi qu’on puisse noter quelques... [Lire la suite]
02 août 2009

Ce qui se passe là-dedans (dans la télé)

La nuit je suis Buffy Summers, J’habite dans la télévision… Chloé Delaume a des titres accrocheurs. Lundi dernier, elle expliquait dans l’émission « Un été d’écrivains » l’importance de ces titres lorsqu’elle se lançait dans une expérience littéraire. Car elle insistait sur le caractère expérimental de ses « romans », bien différents des fictions auxquelles nous pensons traditionnellement lorsqu’il est question de roman. Des propos intrigants qui m’ont poussée à me plonger dans « J’habite dans la télévision », acquis récemment après... [Lire la suite]