06 mai 2009

Ce qu’on appelle végétarien (pour les vampires) – repas dominical

J’ai fini depuis quelque temps déjà Hésitation et je n’ai pas grand chose à en dire : Edward est toujours aussi marmoréen, il y a encôôre un vampire sur les traces de Bella, on discute encôôre vampirisation. Pas grand-chose de neuf dans cet épisode, si ce n’est quelques scènes assez ridicules (ah Jacob jubilant de servir de bouillotte à Bella dans un sac de couchage, sous le regard offusqué – et glacial, bien sûr, du bel Edward) et le trophée de l’héroïne la plus tête-à-claques pour Bella et ses dilemmes (tout le monde veut la sauver,... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 16:48 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 mai 2009

Jazz age

Histoire du jazz au Musée du Quai Branly. (ci-contre fragment d'une vaste photo de Jeff Wall qui clôt l'exposition) -Pour ceux qui flotteraient encore sur L’Ecume des Jours, on y voit bien sûr une photo de Boris, des exemplaires de Jazz Hot mais aussi un article ironique signé d’un pseudonyme « Pourquoi nous détestons le jazz » ; et surtout La Nausée de Jean-Paul Sartre ouverte à une page édifiante où Roquentin affirme qu’à l’écoute d’un disque de jazz la Nausée s’estompe. Décidément, le modèle du burlesque Jean-Sol assassiné par... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 avril 2009

Les papyrus et les pastilles à la menthe (sous la cendre de Pompéi– 5)

C’est plus précisément sous la boue d’Herculanum qu’a été enfouie la villa dite «des papyrus », dans laquelle on a retrouvé toute une bibliothèque pétrifiée. Les volumina ou rouleaux de papyrus ont été (si j’ai bien compris) saisis dans cette boue volcanique et légèrement écrasés par la couche de résidus ; ils ressemblent à de gros cailloux noirs et certains ont même servi de combustibles aux premiers explorateurs. Sauf qu’il y a dessus, à l’état de messages secrets, des textes philosophiques qui nous permettent de connaître les... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 12:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2009

Locataire fantôme

Tous deux se taisent. Lui, parce qu’il a choisi de vivre en marge de la société. Il colle des prospectus sur les portes et s’introduit dans les demeures dont les propriétaires semblent absents ; puis se love dans l’existence que lui suggèrent les lieux, prend un bain, se fait à manger… et rend de menus services aux propriétaires, lessive, bricolage.Elle, parce que son mari l’a frappée, oppose un mur de silence aux excuses, aux promesses faciles, aux reproches de celui qu’elle n’aime plus.Parfois donc, la maison n’est pas vide : il y a... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 17:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 avril 2009

Nous disparaissons

Coincée entre les habituels titres consacrés au jardinage et  la décoration se trouvait une vieille revue de mots croisés. Bon nombre avaient été résolus par d’autres écritures à l’encre passée ; notre mère avait dû la dénicher dans une brocante et, fascinée par ce que d’autres n’avaient pas terminé, elle avait complété les réponses manquantes. Sur une page, la grille formait un cœur. Elle avait découvert les mots cachés à l’intérieur (Ta da ! je l’imaginais s’exclamer, en voilà un autre !) avant d’utiliser un crayon de couleur... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 22:53 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2009

Vestiges, fragments (sous la cendre de Pompéi - 4)

Un commentaire de Sébastien sur les villes fantômes que Pompéi lui évoquait et ma mémoire s’est réveillée, mon imagination mise en route… Ont ressurgi d’abord, puisqu’il était question de ville irradiée, les vêtements d’Hiroshima, photographiés par Michel Aguilera, enveloppe dérisoire d’un corps fantôme. Rappelons qu’à Pompéi, les corps tombés en poussière ont laissé des espaces vides dans la couche de cendre et de pierre, vide comblé à la chaux par les archéologues qui ont ainsi rendu un corps minéral aux disparus… à la cendre... [Lire la suite]

11 avril 2009

La maman de Momoko

Koike Mariko évoque excellemment les chats. Voici donc un chat très sale qui apparaît dans un jardin sous les tourbillons des fleurs de cerisier. Une servante lui donne du lait, puis du jambon et des sardines. Lavé, il se révèle d’un blanc immaculé et bouleverse la maîtresse de maison : il semble la résurrection de la chatte Lala, la confidente de la petite Momoko dont elle était le professeur particulier des années auparavant… Soit donc un drame à 5 personnages : Hariu, la jeune fille au pair aux rêveries enflammées et naïves... [Lire la suite]
08 avril 2009

Un livre ?

Ceci est mon 200e billet. Petit rythme tranquille, croisière, quelques billets fleuves, quelques simples cartes postales. Pour ce billet anniversaire, parlons… livres, tiens, par exemple.A l’initiative de Loula, un grand dépoussiérage printanier de bibliothèque occupe la blogosphère : on peut choisir un livre chez ses voisins, en s’engageant en échange à en proposer trois chez soi (et ainsi à faire le ménage sur ses étagères, en redonnant leur liberté à des ouvrages aimés ou pas).Virginie m’a très aimablement envoyé des nouvelles... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 17:29 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2009

Nokcheon, gare de Nokcheon. Sortir porte gauche.

Lee Chang-Dong est le réalisateur de "Secret sunshine", un film coréen présenté à Cannes en 2007 ; mais il a commencé sa carrière en tant que romancier. « Nokcheon » et « Un éclat dans le ciel » sont deux nouvelles publiées en 1992, qui retracent deux trajectoires douloureuses vers un timide rayon d'espoir (comme plus tard "Secret sunshine").Dans « Nokcheon » (du nom de la station de banlieue où s’arrête chaque soir Joonsik ; ce « ruisselet des chevreuils » est en fait un terrain vague, où l’on édifie des... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 avril 2009

Welcome...

Harvey Milk, années 70, San Francisco : il faut que tout le monde sache qu’il a un gay dans son entourage, et ainsi on cessera d’en avoir peur, de les considérer comme anormaux et dangereux. 2008, Calais : il suffit que Simon, maître nageur fatigué en instance de divorce, fasse la connaissance d’un jeune clandestin pour qu’il cesse de regarder les réfugiés qui errent en ville avec indifférence. Le jeune Bilal, qui s’entraîne à la piscine dans l’espoir de franchir la Manche à la nage, prend soudainement les traits du fils qu’il n’a... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 14:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,