24 janvier 2010

Je ne lis plus

Je commence un recueil de poèmes (et ce n’est pas la révélation attendue), un texte antique (ou deux), une traduction italienne, un roman bien plié dans du papier transparent de la bibliothèque, sur la page de garde duquel quelqu’un a écrit en lettres capitales ECOUTE ! (au crayon), et je les oublie. Je  vais au cinéma (ou dans mon salon devant la télé). Jamais je n’ai vu avec une telle fréquence des films allemands ! Après le double visionnage d’un film de Fassbinder, je me suis dit que j’étais prête à regarder sans sous-titres... [Lire la suite]