16 avril 2010

Enquête vite expédiée

Le début de Contre-enquête sur la mort d’Emma Bovary (Philippe Doumenc l’a tuer) commence de façon abominable : par une sorte de « previously on Madame Bovary » (la semaine dernière madame Bovary a été repoussée par tous et est menacée par le cruel Lheureux ; que va-t-elle devenir… ) mâtinée de « cinq dernières minutes » rapport aux policiers pépères qui apparaissent, chargés d’une enquête abracadabrante (aucune trace de meurtre sur la divine Emma, mais puisqu’elle présente quelques ecchymoses et qu’elle a beuglé « assassinée »... [Lire la suite]