20 avril 2009

Les papyrus et les pastilles à la menthe (sous la cendre de Pompéi– 5)

C’est plus précisément sous la boue d’Herculanum qu’a été enfouie la villa dite «des papyrus », dans laquelle on a retrouvé toute une bibliothèque pétrifiée. Les volumina ou rouleaux de papyrus ont été (si j’ai bien compris) saisis dans cette boue volcanique et légèrement écrasés par la couche de résidus ; ils ressemblent à de gros cailloux noirs et certains ont même servi de combustibles aux premiers explorateurs. Sauf qu’il y a dessus, à l’état de messages secrets, des textes philosophiques qui nous permettent de connaître les... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 12:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

13 avril 2009

Vestiges, fragments (sous la cendre de Pompéi - 4)

Un commentaire de Sébastien sur les villes fantômes que Pompéi lui évoquait et ma mémoire s’est réveillée, mon imagination mise en route… Ont ressurgi d’abord, puisqu’il était question de ville irradiée, les vêtements d’Hiroshima, photographiés par Michel Aguilera, enveloppe dérisoire d’un corps fantôme. Rappelons qu’à Pompéi, les corps tombés en poussière ont laissé des espaces vides dans la couche de cendre et de pierre, vide comblé à la chaux par les archéologues qui ont ainsi rendu un corps minéral aux disparus… à la cendre... [Lire la suite]
21 mars 2009

L’infâme prêtre d’Isis et le volcan (sous la cendre de Pompéi – 3)

Il semble que le sanctuaire d’Isis retrouvé à Pompéi ait fasciné les visiteurs des XVIIIe et XIXe siècles : Mozart s’en inspire pour le décor de la flûte enchantée, Nerval lui consacre une nouvelle dans laquelle il rend compte du culte à la déesse et raconte sa visite à Pompéi, qu’il ne voulait pas voir gâchée, lui, par la compagnie pédante d’un « cicerone ». Dans « Les derniers jours de Pompéi » d’Edward Bulwer-Lytton, la perspective est tout autre : le prêtre d’Isis, Arbacès, est le grand méchant, celui qui initie à d’inquiétantes... [Lire la suite]
19 mars 2009

Les paroles fantômes (sous la cendre de Pompéi – 2)

Il y a ceux qui prennent des notes sur les murs (olives préparées le…), ceux qui affichent en rouge sur fond blanc leurs choix politiques (votez pour lui, il fait du bon pain !),ceux qui se vantent d’avoir une copine plus belle que la Joconde (ou assimilée !),ceux qui philosophent au comptoir (tu es mort, tu es une bille),ceux qui déplorent l’éphémérité des choses, la vie perpétuellement chamboulée comme la lune changeante, ceux qui insultent (I. gros nul), ceux qui chantent l’ivresse (nous sommes des outres),ou la vie du corps (j’ai... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mars 2009

La morte amoureuse (sous la cendre de Pompéi - 1)

De nos jours, on ne se promène dans les rues de Pompéi que dans la journée. Et parfois, on a envie de commander quelques olives et un petit pain à l’huile au comptoir d’un thermopolium, ou de se reposer à l’abri du soleil dans un jardin somptueusement décoré… il semble que le cours du temps s’inverse, et que des voix sans visage chuchotent en latin derrière les colonnes.Alors imaginez ce que ce doit être de nuit…Car au XIXe siècle, les jeunes romantiques qui faisaient le voyage d’Italie rejoignaient Pompéi en train puis se logeaient... [Lire la suite]