28 novembre 2009

S’éparpiller

Tout au fond de ton esprit, au théâtre Sur la scène, un salon décoré années 70 avec un grand frigidaire blanc qui s’allume (mais comme il est de profil, on dirait quand on l’ouvre qu’il contient un projecteur jetant une lumière télévisuelle sur qui y cherche à manger). Un garçon au corps mince et souple y déplore la mère de sa mère. Il court, tombe et fait entrer des figures féminines inquiétantes, deux Parques amoureuses qui lui chantent des lieder, une jeune fille blanche au corps de poupée gonflable, un chien affamé à la voix très... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 21:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mai 2009

Je suis allée pour la première fois à la Comédie française

C’était un mercredi soir, après avoir dîné de ramen (sympathiques, sans plus) dans le quartier des Pyramides.  Nous étions en avance et j’étais éblouie : les ors, le rouge, ça impressionne toujours, ainsi que, sous vitrine, la chaise de la dernière représentation de Molière. Pour s’assortir à mon enthousiasme provincial, la pièce que nous allions voir s’appelait « La Grande Magie » (Eduardo De Filippo, mise en scène de Dan Jemmett). Une histoire d’illusion dans la grande tradition du théâtre dans le théâtre. Un magicien donne un... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 11:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mars 2009

Faire et défaire c’est toujours travailler - au théâtre cette semaine

Un atelier, juste après la guerre. Simone y entre comme « finisseuse ».Il y a Gisèle et ses chansons sentimentales, « ah bien sûr, c’est pas swing, c’est pas zazou… » « T’as qu’à les chanter toi tes conneries d’agitée, au lieu de laisser chanter les autres, c’est facile de se moquer ».Marie la bien nommée à laquelle on offre un cadeau de mariage, et c’est les « grandes eaux ».Madame Laurence « mon mari est fonctionnaire, parfaitement et j’en suis fière ! ».Mimi la grande gueule, la mauvaise langue, la gouailleuse « Toi t’occupe pas du... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 10:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 décembre 2008

« Bravo »… « si tu le dis comme « bonjour », déjà il veut beaucoup moins dire ce qu’il veut dire. »

Théâtre sans animaux… ainsi s’intitulent huit courtes "pièces facétieuses" de Jean-Michel Ribes. Sans animaux ? pas sûr. Du coiffeur qui rêve d’être goéland aux visiteurs de musée nostalgiques devant notre ancêtre la carpe, du frère qui a tout appris dans les livres sur les sentiments au descendant d’un violeur de président des USA qui se sent pris de pulsions sadiques quand le nom de son ancêtre  (Bob) est employé, on se retrouve dans ces pièces en bien étrange compagnie.Qu’est-ce qui fait l’homme, nous demandent ces... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2008

Comment peut-on être Palatine ?

Avec quelques années d’avance sur Rica et Usbek, les épistoliers des Lettres Persanes, une princesse étrangère décrit, dans des lettres à sa tante, les fastes et les ridicules de la cour de Louis XIV. On l’appelle la princesse Palatine, elle a épousé Monsieur, frère du roi, et sa liberté de ton, sa franchise, ne lui attireront pas que des amis.J’avais entendu parler de cette correspondance au détour de je ne sais quelle émission historique à la radio ; je me rappelais particulièrement une lettre que le 19e siècle avait reléguée en fin... [Lire la suite]
Posté par rose_a_lu à 08:26 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,